tourisme 28
office tourisme perche office tourisme perche office tourisme perche
Vous vous trouvez sur la page Patrimoine bâti de l'Office de tourisme du Perche Loupéen et Thironnais
BIENVENUE SUR LE SITE OFFICIEL
de l'office de Tourisme du Perche Loupéen et Thironnais
  • Perche Loupéen
  • Perche Thironnais
Le Château des Vaux
Le Domaine des Vaux s'étend sur les communes de Saint Maurice Saint Germain et de Pontgouin. Le château primitif du XVIIème n'a pris son aspect actuel qu'entre 1850 et 1880 grâce au marquis Étienne de Pomereu d'Aligre. Depuis 1946, il appartient aux Apprentis d'Auteuil qui y accueillent, forment et insèrent près de 800 jeunes/an.

A découvrir : les jardins, la devise sculptée dans les buis, la chapelle de Marquis, la cour vitrée, les anciennes écuries, les salons, le pigeonnier, l'escalier du Trocadéro, ...


Plus d'infos à l'Office de Tourisme

CHATEAU DE VILLEBON

Admirablement conservé et entretenu, c'est une des plus belles demeures seigneuriales de France, joyau de l'architecture militaire.
Cette forteresse en briques roses du XIVème siècle, bordée de larges fossés, fut aménagée de tours crénelées par le Ministre d'Henri IV, le Duc de Sully, devenu propriétaire en 1607. Possédant de nombreux autres châteaux, il les fit tous représenter dans une des salles du château de Villebon.
Le pont-levis, toujours en état de fonctionner, conduit à une cour intérieure Renaissance.
Une ravissante chapelle privée du XVIème siècle, de style gothique flamboyant, dédiée à Sainte Anne, se situe à l'arrière du Château

Propriété privée, le château de Villebon peut être visité chaque 1er et 3ème dimanche du mois à 15h et 16h45 et désormais du 15 juillet au 17 août inclus,à tous les après-midi à 15 heures et 16h45.
Les visites sont guidées et commentées .

Renseignements :www.chateauvillebon28.com
Téléphone : 02 37 37 35 63

La Grand'maison

La Grand'Maison, datant du XIII ème siècle, se présente aujourd'hui comme une exploitation avec une cour fermée entièrement entourée de douves.

De l'époque médiévale ne subsiste qu'une tourelle de protection quadrangulaire placée sur le mur d'enceinte, qui nous montre l'utilisation du grison en corniche et chaînage d'angle à une époque où l'on n'employait pas encore la brique.

Le pont-levis aurait été remplacé par un pont de pierres vers 1910.
Château de la Renardière
Petite folie de la fin de l'époque romantique, le château de La Renardière est construit dans le style "troubadour" par deux élèves de VIOLLET LE DUC, sur l'emplacement de l'ancienne chapelle des templiers (de l'ordre de Saint Jean de Jérusalem), dédiée à Sainte Catherine et détruite en 1758 sur décision du grand maître PINTO.


Il reprend le style des châteaux de la haute époque dont il s'inspire directement.
Manoyeau

La maison de maître actuellement en place à remplacé vers 1900 le château qui lui pré-existait. Ayant appartenu au marquis de Reverseaux, cette propriété est aujourd'hui en de nombreux points semblables à celle de la Grand'Maison de Meaucé, afin de répondre à un souci d'équité entre les enfants d'un même propriétaire. De l'ancien château subsistent une grange et le pigeonnier du XVIII siècle.

Aérodrome : baptême de l'air, photos aériennes, ...

LE DOMAINE DE L'ABBAYE

THIRON-GARDAIS 

Ouverture toute l’année, du lundi au vendredi

de 9h à 12h et de 13h30 à 17h30. Les samedis,

dimanches et jours fériés du 1er mai au 3éme

week-end de Octobre de 15h00 à 18h00.

Contact : 02 37 49 49 49

Adresse email :tourisme@terresdeperche.com 

Site internet : https://www.laloupe-tourisme.fr/





L'EGLISE ABBATIALE


Bâtie il y a plus de 900 ans, elle est le bâtiment le plus ancien de l'époque des moines. C'est une imposante abbaye de 64 mètres de long. Vous pouvez la visiter librement tous les jours de 9h à 18h.


Mythe et réalité se conjuguent pour faire de Thiron un haut lieu de spiritualité d’où essaimèrent plus d’une dizaine d’abbayes et plus d’une centaine de prieurés en France, en Ecosse et en Angleterre. Ce rayonnement fut tel qu’on parlait de l’Ordre de Tiron.

Créée au XIIème siècle par St Bernard de Ponthieu, cette congrégation suivait les règles de St Benoît. L’Abbatiale, église paroissiale est classée monument historique. En sus des offices dominicaux et des cérémonies qui rythment la vie de la paroisse, elle accueille de nombreux concerts notamment le Printemps musical du Perche au mois de mai et les Journées Lyriques au mois d’octobre, organisées par Eve Ruggieri.


Aujourd’hui, ce que vous voyez du Domaine de l’abbaye n’est plus qu’un vestige des siècles passés. Afin que vous puissiez mesurer l’ampleur du site, nous vous invitons à utiliser une application numérique qui vous dévoile son histoire.



LES JARDINS THÉMATIQUES DE L'ABBAYE


Jardins thématiques d’inspiration médiévale et vivier des moines sur 4 ha. Avec pour toile de fond l’admirable et austère architecture de l’abbaye de la Sainte-Trinité, les allées aux roses conduisent les pas des visiteurs au cœur des jardins thématiques, où s’alternent l’ordonnance rigoureuse des carrés de couleurs, allées aux roses, l’alignement de fruitiers, l’exubérance des parfums et les saveurs du potager gourmand, et des massifs de rhododendrons parfumés.


Des grimpantes variées tissent un habit végétal sur l’ancien mur d’enceinte, allée des Tilleuls et bosquets mirent leur chevelure dans les reflets de l’ancien vivier. Sur la terrasse supérieure se succèdent amandiers, pruniers, figuiers et arches fleuries. Autrefois lieu d’enseignement spirituel et culturel, un parcours d’interprétation retrace l’histoire de ses moines, qui conformément à la règle de St Benoît, ont transmis leur enseignement religieux et leurs connaissances du monde végétal jusqu’aux confins du Royaume et Outre Manche.



LA GRANGE AU DÎMES


La Grange aux Dîmes est située au nord de l’enclos abbatial, à proximité de l’étang monastique. Dans ce bâtiment, les paysans dont les terres dépendaient de l’Abbaye, déposaient leur impôt  en nature, la dîme.


Dans le cadre d’un projet de réhabilitation, initié par le SIVOM du Canton de Thiron Gardais et le Domaine de l’Abbaye de Thiron Gardais, la Grange aux Dîmes a fait l’objet de fouilles archéologiques entre 2003 et 2004. 

La Grange aux Dîmes ouvre en 2006. Bureau d’information de l'Office de Tourisme (le second se trouve à La Loupe), espace d’expositions, accès wifi, salles de réunions et entrée des Jardins Thématiques, elle accueille également, la MSAP,  l’Union des Associations, ainsi qu’une boutique de produits du terroir.



LE COLLÈGE ROYAL MILITAIRE

LE CHÂTEAU

FRAZE

Ouverture de Pâques à fin Septembre. Dimanches

et jours féries de 15h à 18h.

Contact : 02 37 29 56 76


Visite commentée d’une durée de 30 à 45 minutes en français uniquement pour les groupes de 20 personnes minimum sur demande.

Location de salles de réception (mariages, cocktails, repas, conférence).


La Seigneurie de Frazé, l’église, le château et le village fut entièrement détruits par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans. Seuls restèrent debout les murs de l’église.

Après ce désastre, les propriétaires percherons vendirent le domaine à un certain Florentin Girard de Barenton qui reconstruisit un nouveau château, dans un style encore très médiéval qui fut détruit en partie au XVIIIe siècle. Il en reste surtout l’important Donjon, de style gothique dit flamboyant ou logeait le Châtelain, ainsi que deux tours et une galerie.


Au XVIe siècle furent édifiés de très importants Communs en briques et pierres qui entourent une grand basse-cour et constituent en partie une nouvelle habitation qui fut encore agrandie au XIXe siècle.

Le joli parc à la française souligne l’architecture variée des bâtiments et s’étale en terrasses le long de la vallée de la Foussarde avec une ornementation de pelouses et de massifs de fleurs bordés de buis et agrémentés d’ifs et de houx taillés. On y voit aussi des vases, des pots à feu et des statues.


Autres curiosités : le manoir de Carcahut, le manoir du Cormier 

LES JARDINS DE LA FEUILLERAIE

HAPPONVILLIERS

Ouvert du 15 Avril à la Toussaint, les mardis, samedis, dimanches et jours fériés de 15 h à 19 h.  

Autres possibilités sur rendez-vous.

Mme Bodin : 02 37 29 59 20

Tarifs : 3€50, réduit : 2€50, gratuit jusqu’à 18 ans    


Des terrasses, des bassins, des murets et certains pans de murs sont revêtus de mosaïques faites de matériaux précieux (pâte de verre d’Italie, émaux de Briare, etc…).

Il y a deux jardins :

- le rose, devant la maison, inspiré de la terrienne

- le bleu, représente l’eau qui coule, la mer et le ciel, le temps qui passe.


Thèmes variés, se référant à la nature ou à la vie paysanne. Depuis 1980, Hurfane s’est livrée à un travail admirable et dans ce lieu magnifique., vous pourrez découvrir près de 300m2 de mosaïques de toutes les tailles. Ce goût de la mosaïque lui vient certainement de sa mère provençale. Son passage en Algérie a peut être aussi inspiré l’artiste.

LE MAQUIS DE PLAINVILLE

MAROLLES LES BUIS

Visite commentée certains dimanches en pleines saisons,

se renseigner pour les visites guidées.

Ouvert en visite libre pour randonnée (grotte non accessible).

Association du Maquis de Plainville : 02 37 52 65 25


Les grottes ont abrité les résistants qui ont libéré Nogent le Rotrou le 11 Août 1944.

Le buis qui donne son nom à la commune pousse essentiellement dans les lieux secs et arides, surtout calcaires. On trouve cet arbuste à feuilles persistantes à la fin du circuit « La Côtière » en descendant vers le bourg.

MUSEE D'HISTOIRE LOCALE

SAINT-DENIS-D'AUTHOU

Vous pouvez y découvrir une collection de vêtements sacerdotaux, d'antiphonaire (livres liturgiques de chants), de graduels, de plans anciens des communes de St Hilaire des Noyers et de St Denis, de toilettes et coiffes percheronnes, d'objets usuels anciens, de photographies et reproductions illustrant la vie à St Denis d’Authou au début du XXème siècle, de tuile et faitage du XIIème siècle récupérées sur la toiture de la chapelle St Hilaire lors de sa restauration, de reproductions offertes par le musée de la ville de Chartres d’habitants de St Denis, réalisés par Mme de Loghades vers 1930, de fonds d’ouvrages anciens.

EGLISE SAINT MARTIN (XVIe s.)

LA CROIX DU PERCHE

Ouverte tous les jours de 10h à 18h

Visite guidée sur rendez-vous 

Les Amis de l’église : 02 37 29 57 34 – 02 37 29 56 11


Les disciples de St Bernard de Tiron établirent un prieuré vers 1250 dont seuls subsistent le presbytère et la chapelle, devenue église paroissiale au départ des moines dés la fin du XVIe siècle. La sobriété extérieure cache la richesse de cette église : une voûte unique à charpente apparente, au décor entièrement peint, datée de 1537 sur le cinquième entrait. A l’abside, le décor comporte des têtes humaines dans des niches et, à la calotte, un soleil avec des rayons et des anges aux ailes déployées.


Outre son église, le bourg, établi à côté des fondations du Château Gaillard, conserve son habitat
historique dans son environnement naturel et varié : moulins, maisons de maître, étangs, fermes des XVIIe et XVIIIe siècles.

Intégré au Grand Perche, le village se mit par la suite sous la protection de Guillaume III Gouët. Celui-ci

profitant de son départ aux croisades, mena plusieurs attaques contre les terres du Comte du Perche , Rotrou III. La Croix du Perche est rattachée au Perche Gouët par certains historiens


La commune est connue pour la bataille de la Croix du Perche de 1589 qui vit, sous Henri III, la victoire des troupes royales du Comte de Soissons, menées par le Sieur de Fontenay, sur une cavalerie de Ligueurs et pour avoir été citée dans une sévère homélie de Bossuet, à la cour de Versailles, en présence de Louis XIV.


Autres curiosités : L’ancienne voie romaine, l’ancien moulin restauré, le lavoir du petit moulin, l’étang
Gaillard et la Gentilhommière

EGLISE SAINT LUBIN (XIIe s.)

CHASSANT

Ouverture sur demande

Les Amis de l’Eglise : 02 37 29 58 37

Mairie : 02 37 29 59 71

Visite guidée gratuite en juillet et août,

les dimanches de 15h à 17h

et lors des journées du Patrimoine 


Datant du XIIe siècle, l’église St Lubin possède une entrée située sous son clocher porche quadrangulaire à deux étages. Son toit d’ardoise est orné d’une corniche où alternent pierre blanche et grison. Un retable de 7 mètres sépare la nef et l’abside. Ce retable est orné de 4 colonnes de type corinthien et de trois statues (St Lubin, patron de la paroisse, St Jouan et Ste Radegonde), ainsi qu’un superbe tableau créé en 1996 par l’artiste Evelyne Bacchi Rosimirio intitulé « Laissez venir à moi les petits enfants ».

Au premier étage de l’église se trouve une rosace ou figurent les objets personnels de St Lubin (dont la célèbre ceinture où sont inscrit les mots « Tu duca, tu signore e tu maestro gracias deo ».


Depuis avril 2004, une statue (offerte par l’un des habitants de la commune) représentant Ste Anne et la vierge à l’enfant se trouve en face du confessionnal. Un concert y est donné tous les ans à la mi-juin.


Autres curiosités : Situé en direction de Combres, le lavoir communal construit en 1901, est un des
éléments du patrimoine de Chassant. L’âge du Colombier est d’environ 900 ans.

EGLISE NOTRE DAME (XIIe et XVIe s.)

COMBRES

Ouverture sur demande

Mairie : 02 37 29 57 96


Une église est mentionnée à Combres dès 1147.

Les moines de Thiron s'implantèrent à Combres et y

construisirent la première église.


Les fondations sont du XIIe siècle mais l'église que nous voyons

aujourd'hui remonte au XVIe siècle, comme le confirme toutes

les dates relevées sur le monument.


L'église de Combres est dédiée à Notre-Dame. Au XVIIe siècle, St Antoine devint le second patron ; sa voûte est tapissée de lambris peints où figurent douze Saints, un par travée dans la nef et quatre dans le chœur. Les anciennes cloches datant de 1716 et 1768 furent remplacées en 1868.


Autres curiosités : L’ancien moulin Canet

EGLISE SAINT AUBIN (XVIe s.)

COUDRECEAU

Ouverture tous les jours

Mairie : 02 37 29 29 52


Le pays des coudriers (ou noisetiers) se caractérise

par un relief très accidenté. Le plateau de la Ferrière culmine à

284 m tandis que le val d’Ozée, sur la Cloche, n’atteint que 128 m.


L'église de Coudreceau est dédiée à St Aubin. Malgré la mention dès 1257 de la paroisse de Coudreceau, la construction de l'église est du XVIe siècle. Son plan est rectangulaire avec une nef principale prolongée par un chœur à abside arrondie.

Le bas-côté nord est séparé de la nef par trois colonnes. Au sud, la chapelle est prolongée par le clocher, vaste massif carré de deux étages à baies géminées avec toiture pyramidale et tourelle d'escalier extérieure.


LA POTERIE :


Un hameau appelé « la Poterie » fut jusqu’à ce siècle, un important centre de fabrication de  poteries rustiques. Aujourd’hui, une  nouvelle association « Perchefaïence » tente de relancer cette production spécifique à la
région. Sur le territoire de la commune, on trouve également le château de « Maurissure » , monument
appartenant à des particuliers et fermé au public.


Autres curiosités : Panorama de Bellevue

EGLISE SAINT ANDRE (XIIe s. et XVIe s.)

FRETIGNY

Ouverte tous les jours

Visite guidée sur rendez-vous ?

Les Amis de l’église : 02 37 29 40 26


Edifice classé monument historique, séparé de son cimetière. Dressée en vigie à l’entrée du Perche (venant de Chartres), l’église St André de  Frétigny constitue l’étape idéale des randonnées touristiques et des circuits culturels.

De son origine romane, seule l’abside en hémicycle subsiste à laquelle ont été accolés deux bas-côtés au XVIIe. Fresques des XII et XIIe siècle. On y trouve aussi des fresques du Christ en Majesté avec les quatre symboles des évangélistes et de la vie de St André.

Le mobilier assez homogène est entièrement des XVIIe et XVIIIe siècles.

Le retable de style baroque était bleu et rouge à l’origine.

Il fut repeint au XIXe couleur faux bois et or. Il est classé depuis 1906.


Autres curiosités : La vallée de la Cloche, la butte de Piclos et le mur d’escalade (ancien château d’eau).

EGLISE SAINT PIERRE

HAPPONVILLIERS

Ouverte le 1er et 3ème samedi du mois, de Pâques à la Toussaint. 

Mairie : 02 37 29 58 17

           

La nef unique de l'église St Pierre avec abside arrondie d'origine romane fut remaniée aux XVe et XVIe siècle. L'escalier du clocher fut ajouté sur le côté nord de la nef jusqu'à

hauteur de la toiture. Le portail occidental a été transformé dans sa partie haute avec la suppression d'un grand arc brisé et une décoration Renaissance à caissons, assez mal conservée. La voûte lambrissée a été plâtrée et les poutres blanchies. Le grand retable cloison est de forme semi-circulaire, orné de pilastres à chapiteaux corinthiens et surmonté de pots-à-feu. La partie centrale encadre un tableau représentant St Pierre et son coq et comporte une avancée de quatre colonnes, surmontées d'un dôme avec une grande Gloire blanche aux rayons dorés. Selon la tradition, le grand retable est accompagné de deux autels latéraux avec retables. Le banc d'œuvre et la chaire en bois sombre avec décor doré forment, avec le retable principal, un bel ensemble homogène du XVIIIe siècle.


De cette époque date aussi le mécanisme de l'horloge.


Autres curiosités : Le lavoir, la grotte de la Vierge ou la statue a été miraculeusement épargnée, lors de la tempête de 1999.

EGLISE SAINT VINCENT

MAROLLES LES BUIS

Ouverte tous les jours

Mairie : 02 37 29 23 74


La toiture du clocher, à l’origine en forme de cloche surmontée d’un lanternon est de nos jours d’aspect pyramidal. Les fenêtres du chœur au côté sud sont d'un gothique flamboyant et elles ont reçu au XVIIème siècle des vitraux qui sont classés.

Le mobilier est de nos jours, de style néogothique, et la statuaire est de bonne facture.

Une pierre tumulaire et un bas-relief avec écusson armorié de croix potencées sur les bandes alternées,  tenues par deux singes, sont dignes d’intérêt.


Autres curiosités : Le Château de la Vignardière, la chapelle Ste Barbe et le lavoir.

EGLISE SAINT ANASTASE DE NONVILLIERS

NONVILLIERS-GRANDHOUX

Ouverture tous les jours 

Mairie : 02 37 24 50 42


Le village de Nonvilliers était l’une des six châtellenies relevant des seigneurs de Nogent le Rotrou ; on peut encore y voir les

vestiges de l’ancienne motte féodale.

 

La partie la plus intéressante  de l’église est la façade qui présente les traces de l’ancien clocher, mur sans doute supprimés au XVIème, on retrouve les mêmes traces à St Vincent de Grandhoux et St Martin de la Croix du Perche.


Le seul mobilier ancien est un modeste banc d’œuvre daté de 1754. La statuaire, également moderne, offre peu d’intérêt à l’exception d’un petit Christ en croix. La sacristie contient plusieurs ouvrages du XVIIIème.

EGLISE SAINT VINCENT DE GRANDHOUX

NONVILLIERS-GRANDHOUX

Ouverture tous les jours 

Mairie : 02 37 24 50 42


La commune de Grandhoux fut réunie à celle de Nonvilliers par ordonnance royale du 15 Février 1836. Comme à Nonvilliers, la statuaire offre un intérêt limité. On notera une grande Sainte Barbe appuyée devant une tour, et une tête apparaît à  la fenêtre. Le visage de Saint Sébastien est dépité au point d’en être touchant. Près de Nonvilliers, sur la route de Corvée les Yys, se trouve la ferme des Graviers, une ferme très particulière puisque des représentations y sont données dans le cadre du spectacle « Entre Perche et Beauce », un son et lumière où plus d’une centaine d’acteurs et figurants retracent 24 tableaux de la vie d’une ferme du Perche.


Autres curiosités : Le Manoir des Forts, le Nuisement

EGLISE SAINT DENIS

SAINT-DENIS-D'AUTHOU

Ouverture tous les jours

Contact : 02 37 49 53 37


St Denis d'Authou fut tout d'abord une villa romaine, puis un site mérovingien comme en témoigne la découverte de sarcophages dans les bois du Mézeray. Ce même site du

château de Mézeray, avant sa reconstruction au XVIIIème siècle, fut la résidence des seigneurs d'Authou. L‘Eglise St Denis est de style roman : abside arrondie,  clocher quadrangulaire avec baies géminées au sud de la nef, voûte lambrissée. Si le retable du maître autel est classique, en bois ciré avec décors d'ors, colonnes et pilastres corinthiens, les retables latéraux sont en pierre peinte imitant le marbre sur un massif de maçonnerie. On y remarque quelques statues intéressantes en bois notamment, et une pierre tumulaire de 1545.


Les fonts baptismaux, datant  XVIème siècle sont originaux. Sous une arcade à caissons, un édifice en forme d'armoire est surmonté d'un petit temple circulaire. Ce mobilier est classé à
l'inventaire supplémentaire des Monuments Historiques et a été remarquablement restauré. A cette occasion la découverte de la gravure « 1556 »  inscrite à son sommet a permis de dater
précisément le baptistère. L'église est entourée de murs en pierre de St Denis, délimitant l'ancien cimetière clos, aujourd'hui désaffecté et aménagé en lieu de promenade et de repos
.

CHAPELLE SAINT HILAIRE DES NOYERS ET ORATOIRE NOTRE DAME DE LA DELIVRANDE

SAINT-DENIS-D'AUTHOU

Ancienne paroisse, puis commune, St Hilaire fut unie à St Denis par ordonnance royale en 1826. De l’ancienne église paroissiale de St Hilaire datant du XIème siècle désaffectée  en 1800 après l’assassinat de son curé et démolie en 1840,  il ne reste que le chœur transformé en chapelle. 

Cette chapelle de plan carré, prolongée autrefois par un  porche possède une charpente dite «à chevrons formant fermes»  en très bon état datée de 1198.


Un curieux retable de pierre peint en blanc, avec une frise de fleurettes sur l’architrave, barre le mur est. Restaurée en 1991, classée à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques, on peut y voir une peinture murale du XVIème siècle et deux statues  : St Sébastien et Ste Barbe.


Tous les ans, à l’Ascension, un pèlerinage est organisé depuis l’oratoire de la Délivrande. Notre Dame de la Délivrande était autrefois priée par les femmes enceintes afin que leur accouchement se déroule dans les meilleures conditions .

 

Autres curiosités : L’ancien lavoir, la tour de l’ancien manoir de Blainville, le château de  Mézeray et le sentier nature de la Vinette

 

L'EGLISE NOTRE DAME (XIIe s. et XVIe s.)

FRAZE

Ouverture tous les jours de mai à octobre

Contact : 02 37 29 50 52


L’église primitive, de style roman, datant vraisemblablement du XIIe siècle fut incendiée par les Anglais pendant la guerre de Cent Ans. Elle fut peu après restaurée sur les maçonneries d’origine. Une seule fenêtre romane subsiste de ces temps lointains, toutes les autres ont été agrandies et retraitées en style gothique. En effet, en raison du développement de la paroisse, la superficie de l’édifice fut doublée au XVIe siècle par adjonction, sur le côté gauche de quatre travées de style gothique.


Cette aile parallèle est dotée d’un très beau portail d’entrée Renaissance datant du XVIe siècle, orné d’un entablement comportant une frise très gracieusement sculptée. Beau travail de charpente, la flèche du clocher, mise en place au XVIIe siècle, légèrement vrillée, s’élève à plus de 40 mètres du sol.

HORAIRES de  L'OFFICE DE TOURISME


BUREAU D'ACCUEIL DE LA LOUPE, place de la gare à La loupe


Du 1er avril au 31 octobre
Du Lundi au Vendredi : 
de 10h à 12h
et de 15h à 17h
Samedi : 
de 10h à 12h

Dimanche (Du 15 juin au 15 août) :

de 10h à 12h

Du 1er novembre au 31 mars
Mardi, jeudi : 
de 10h à 12h
et de 15h à 17h
Samedi : 
de 10h à 12h



BUREAU D'ACCUEIL DE THIRON-GARDAIS, à la Grange aux Dîmes, 18 rue de l'Abbaye


Du 1er mai au 3eme week-end d'octobre
Du Lundi au Vendredi : 
de 9h à 12h30
et de 13h30 à 18h
Samedi et Dimanche :
de 15h à 18h


Du 3eme week-end d'octobre au 1er mai

Du Lundi au Vendredi : 
de 9h à 12h30
et de 13h30 à 17h30


tourisme 28

BROCHURES



Pour découvrir toute la richesse de notre territoire...

ou Vous cherchez un hébergement, un restaurant, un n° de téléphone...
Ce guide est pour vous !



Guide de La Loupe et ses environs




tourisme perche

AGENDA

PLAQUETTE DU PARC AQUATIQUE DU PERCHE

tourisme perche

LIENS DIVERS

tourisme 28
office tourisme 28
tourisme 28
tourisme la loupe
tourisme perche

Vous désirez plus d'informations sur la région ou vous souhaitez être recontacté pour vos recherches ?

Merci de compléter ce formulaire
tourisme perche
* champs obligatoires
tourisme la loupe
Place de la gare
28240 La Loupe
Téléphone : 02.37.81.24.00
E-mail : laloupe-tourisme@orange.fr